Stages

Synthèse du stage du 4 novembre au Carreau

Retour sur la dernière édition du stage consacré à la "mécanique des clés" qui s'est tenu au Carreau du Temple le 4 novembre.

Réservée aux ceintures noires et rouges de Hapkido, cette session était exceptionnellement ouverte à 2 pratiquants 10e et 8e keup, par ailleurs ceintures noires de Taekwondo et enseignants, venus tout spécialement du Nord, nous avons nommé Mathieu et Christophe. Désireux de se former au Hapkido et sérieusement motivés, il était normal de les soutenir dans leur projet.

En guise d'introduction, les 22 stagiaires, dont 15 ceintures noires, ont eu l'occasion d'appréhender le fonctionnement des articulations du bras (poignet, coude et épaule) au travers de l'utilisation du danbong, le bâton court. Par son effet de levier et de démultiplicateur de la force, il semblait intéressant, via quelques exercices ludiques et des mouvements de dégagement, d'utiliser le bâton court pour comprendre au mieux la logique articulaire. Avec, au passage, pour la plus grande joie des stagiaires, de sympathiques exercices de renforcement sur les avant-bras et les tibias en utilisant le danbong...

Le reste de la matinée de travail s'est focalisé de manière quasi exclusive sur les clés de coude, en variant bien évidemment les situations de mise en oeuvre. Ont ainsi été décortiquées les applications contre les saisies au poignet, au col et contre coup de poing, et la manière dont il était possible et pertinent d'utiliser les clés de coude dans ces différents contextes. La variété des angles et des placements, la juste pression, furent des notions longuement étudiées et répétées tant il est vrai que cette technique, redoutablement efficace, est plus complexe à réaliser qu'elle ne le laisse paraître au 1er abord.

La clé de coude est une arme à usage multiples qui peut s'utiliser comme une percussion (avec le bras, le buste...), en contrôle debout ou au sol, avec 1 ou 2 bras, et avec une intensité allant du simple verrouillage de l'articulation pour immobilisation jusqu'à l'entorse ou la fracture. En raison de cette polyvalence et de cette efficacité, la clé de coude doit toujours être utilisée avec maîtrise à l'entraînement et ne peut pas être poussée de façon trop extrême ni de manière répétitive compte tenu des risques de blessures sévères. Toutefois, dans le cadre de ce stage, il était important que toutes et tous saisissent les subtilités de cette technique, aussi au terme de 3 heures d'un entraînement relativement soutenu, les articulations étaient endolories et chaque stagiaire a pu ressentir, sans doute un peu plus qu'à l'accoutumée, l'efficacité foudroyante de la clé de coude...

Le stage en images.